Mairie de CELLULE - Bienvenue sur le site officiel

LE SIAD, UN SYNDICAT INTERCOMMUNAL VOUE AU MAINTIEN A DOMICILE

Le Syndicat Intercommunal d’Aide à Domicile de Riom Limagne compte aujourd’hui 26 communes et plus de 1100 bénéficiaires.

Le territoire parcouru par ses 110 agents   couvre les communautés de communes de Nord Limagne et Riom Limagne ave c un petit détour par Volvic, Châtel Guyon et Châteaugay.

Le SIAD s’est engagé dans une démarche de certification AFNOR «  Service à la personne «  et exerce ses compétences sous 2 régimes conjoints

-Agrément qualité, renouvelé par la DIRECCTE Auvergne pour 5 ans en janvier 2012

-Autorisation , délivrée par le Conseil Général du Puy de Dôme le 12 Juillet 2006

L’organisation interne du SIAD répond aux exigences de ses 3 pôles de compétences : l’aide à domicile en prestataire ou en mandataire, le portage de repas et les soins.

En quoi consiste l’aide à domicile ?

Il s’agit d’un service qui s’adresse à toute personne se trouvant dans l’incapacité, temporaire ou non , d’accomplir certaines tâches de la vie courante. L’intervention d’une aide à domicile permet un accompagnement pour :

-l’aide à la personne (aide à la toilette, repas, aide relationnelle)

-les taches ménagères

-les sorties ponctuelles (courses, accompagnement chez un professionnel de santé…, promenade, aide à la marche)

-les tâches administratives courantes

De plus, la présence régulière des auxiliaires de vie constitue un moyen efficace de stimuler le lien social et de rompre l’isolement.

       2 possibilités s’offrent à l’usager :

le service prestataire –le SIAD est employeur de l’agent à domicile

Le financement des interventions ( 19.20 € /H ) peut donné lieu ,sous conditions de ressources, à financement partiel ou total par l’APA du Conseil Général, les caisses de retraite , les mutuelles ou l’aide sociale.

Le service mandataire –L’usager est employeur de son personnel

Le Siad organise le recrutement des agents, gère les plannings et le dossier administratif ( déclaration URSSAF, contrat, bulletin de salaire) pour le compte de l’usager. Le coût horaire en CDI est alors de 14.48€ charges comprises (hors exonération). Cette prestation donne lieu à déduction fiscale. Les frais de gestion sont facturés à raison de 1.50€/heure plafonnés à 120H/mois.

Le service d’aide à domicile gère également une prestation de transport social pour un accompagnement des usagers dans leurs démarches ou déplacements.

Quelques chiffres :

-116 000 heures d’activité en 2011 en service prestataire + 6% d’augmentation par rapport à 2010.

-11859 heures d’activité en 2011 pour le service mandataire + 14% par rapport à 2010.

Le portage de repas

 

Indépendamment ou en complément de l’aide à domicile, le service de portage de repas, en liaison froide, permet de préserver un équilibre nutritionnel précaire chez les personnes âgées. L’usager a la possibilité de choisir la fréquence de ses repas, de choisir ses menus et de les adapter à ses conditions de régime. Le passage du « livreur » reste un moment privilégié de convivialité et d’échange très apprécié des bénéficiaires.

Prix du repas : 7.99€ dont 3.26 € sont fiscalement déductibles

Il est possible d’inclure le portage de repas dans le plan d’aide APA du Conseil Général, des caisses de retraite ou de certains CCAS des communes adhérentes.

Quelques chiffres :

-65183 repas servis en 2011 contre 61725 en 2010

-ouverture d’une 4eme tournée en février 2012 et 46594 repas servis au 31 août 2012

Le service de soins :

Le service de soins effectuent sur prescription médicale, les soins d’hygiène et de confort réalisés par les aides-soignants du service. Les infirmières coordinatrices travaillent en collaboration avec les infirmiers libéraux qui assurent les soins techniques sous conventionnement avec le SIAD.

60 places sont accordées par l’Agence Régionale de Santé, financeur du service. A noter que le service de soins intervient également sur 4 communes supplémentaires : Saint Beauzire, Clerlande, Martres Sur Morge et Varenne Sur Morge

Soucieux de proposer des services de qualité accessibles à tous, le SIAD doit relever plusieurs défis : vieillissement et perte d’autonomie des bénéficiaires, changement de situations fréquents chez les usagers, difficultés de recrutement de personnel qualifié et vigilance quant à l’équilibre budgétaire des 3 services.

Les collectivités territoriales adhérentes contribuent au fonctionnement du SIAD (hors service soins autonome et financé par le budget de l’Etat-Agence Régionale de Santé) à hauteur de 230 000€ par an. La Démarche Qualité et son objectif de certification AFNOR vont contribuer à l’optimisation du fonctionnement des services au bénéfice des usagers via une politique renforcée de gestion des ressources humaines (recrutement, formation, accompagnement à la Validation d’Acquis d’Expérience, écoute, entretien annuel d’évaluation….).